30/10/2017

La Ville rêvée

Dans quelques jours sortira ce superbe recueil auquel j'ai collaboré, avec les Harengs rouges (collectif des raconteurs d'histoires de l'Académie des Beaux-Arts de Namur, section BD - Illustration). Un recueil de 128 pages en couleurs, disponible dans les bonnes librairies de Namur ou aux Editions Namuroises, ou via le formulaire de contact de ce blog. Un livre plein de fantaisie, de rêve, où les éléments du patrimoine servent de support à un imaginaire débridé. La couverture est de Marc Vlieger, le dos de couverture est de Mathieu La Mine.

harengs rouges,La Ville rêvée, patrimoine, patrimoine de namur, éditions namuroises, académie de namur,rollmops,namur,bd,illustration,in situ,le vertige de la page blanche,parcours papier,bande dessinée,académie

21/10/2017

Bientôt

Il arrive bientôt et je vous conseille de ne pas le louper!

harengs rouges,La Ville rêvée, patrimoine, patrimoine de namur, éditions namuroises, académie de namur,rollmops,namur,bd,illustration,in situ,le vertige de la page blanche,parcours papier,bande dessinée,académie

05/01/2017

Case 1 (encrage)

Ce n'est pas parce que ce blog semble endormi qu'il ne se passe rien. J'ai entre autres entamé un récit BD de 3 planches qui est en passe d'être terminé, dont fait partie cette planche en crayonné que je vous avais déjà montrée. Il y avait tout particulièrement cette case 1 que vous aviez vue à l'état de crayonné, une vue aérienne de Namur au 17e siècle, qui est à présent encrée et colorisée. Aujourd'hui, je vous présente la version encrée. La suite est pour bientôt. © Benoi Lacroix 2017.

bd, Benoi, Benoi Lacroix, Benoit Lacroix, scénario, histoires courtes, imaginaire, Spirou, Kuijfje, saint Luc

22/12/2016

Namur au 17e siècle

Scoop! Bon ben voilà la réponse, et du même coup voici la première planche (au crayon, colorisée de manière provisoire) de cette nouvelle histoire en 3 planches... Oui, l'histoire se passe bien à Namur, au 17e siècle, dans le quartier des "Ponts Spalaux" (ou "Ponts Spallars", ou du "Ponspallar", ainsi nom à cause de ces petits ponts qui enjambaient un bras du Houyoux. Le Houyoux, petite rivière coulant actuellement sous plusieurs rues du quartier, avait donné son nom à une porte de la ville, et était fortement pollué par les nombreuses tanneries du quartier. Les moustiques pullulaient, et pour les faire fuir, on badigeonnait les murs de sang de bœuf (mélangé à la chaux, ce qui donne ton rougeâtre délavé si courant à Namur). Même la Place l'ilon, au bout de la rue, était en partie couverte d'eau (et cette place trouve son nom dans le fait qu'elle était encerclée d'eau). Nous ne sommes pas loin de la Place d'Armes, du Grognon (que l'on devine en case 1), et l'installation d'un "Mont de piété" dans ce quartier pauvre  au 17e siècle permit de rebaptiser la rue en "Rue des Lombards" (ainsi nommait-on les créanciers, prêteurs et autres banquiers souvent venus de Lombardie), puis en "Rue du Lombard". Le Mont de piété de Namur a fonctionné jusqu'au début du 20e siècle, et abrite aujourd'hui l'Académie des Beaux-Arts de Namur. Elle est aujourd'hui rénovée, mais conserve son coffre fort et de nombreuses curiosités archéologiques fascinantes. On y a encore retrouvé des caves voûtées jusqu'alors inconnues, par exemple. Pour réaliser cette BD, je brasse un énorme tas de documentation, et je me suis inspiré du plan-relief de la ville, exposé à Terra Nova (à la Citadelle), ainsi que de sa version originale géante exposée à Lille. Je passerai à l'encrage de cette planche et des suivantes dès que possible... © Benoi Lacroix

bd, Benoi, Benoi Lacroix, Benoit Lacroix, scénario, histoires courtes, imaginaire, Spirou, Kuijfje, saint Luc

21/12/2016

Case 1

Première case d'une nouvelle (très) courte histoire en BD (en 3 planches) actuellement sur ma table. Je n'en suis qu'au crayonné actuellement... Mais où peut bien se dérouler cette histoire? La réponse demain au même endroit! (On ne sait plus quoi inviter pour recevoir des commentaires, hein?)

BD, Benoi, Benoi Lacroix, Benoit Lacroix, scénario, histoires courtes, imaginaire, Spirou, Kuijfje, saint Luc

17/07/2013

Position B

usines du bonheur, légendes affectives du quotidien, fragments de réel, détrompe l'oeil, magnifik factories, ici & là, rixensart, benoi, art, benoit lacroix, benoi lacroix, expo, assemblage, recycl'art, décroissance, sculpture, fragment de réel, land art, installation in situ, in situ, four à chaux, namur, contrebasse, industriel, urbax, beez, détrompe l'œil

Second volet de notre installation, avec une escapade rapide et efficace ce lundi 15 juillet dans la belle lumière dorée du début de soirée, pour acheminer la sculpture déjà montée de la position A à la position B (j'aime bien ce nom de "position B"). Le déplacement, l'installation n'ont pris que 10 ou 15 minutes, photos comprises.

usines du bonheur, légendes affectives du quotidien, fragments de réel, détrompe l'oeil, magnifik factories, ici & là, rixensart, benoi, art, benoit lacroix, benoi lacroix, expo, assemblage, recycl'art, décroissance, sculpture, fragment de réel, land art, installation in situ, in situ, four à chaux, namur, contrebasse, industriel, urbax, beez, détrompe l'œil

L'endroit me plait davantage; La sculpture fait face à une ouverture donnant sur la vallée de la Meuse. "Time Machine" était une sculpture qui évoquait le temps, le temps arrêté, la course folle des humains. Ici, elle regarde le va-et-vient des trains (très rapides), des voitures (rapides elles aussi), de la Meuse et des oiseaux (tout en douceur). Près d'elle, sous les voûtes du four à chaux, trottinent quotidiennement les renards et un chevreuil qui empruntent ce passage pour longer la route sans être vus. Ils laissent leurs traces sur la poudre blanche et grise (chaux, terre et cendre) sur laquelle reposent les pieds moulurés de Time Machine. La sculpture aura donc de la compagnie. Cela doit, d'ailleurs, être passionnant d'observer, et insolite, de photographier un renard ou un chevreuil sous ses voûtes en arc brisé. Encore plus si la sculpture habite l'arrière-plan!

usines du bonheur, légendes affectives du quotidien, fragments de réel, détrompe l'oeil, magnifik factories, ici & là, rixensart, benoi, art, benoit lacroix, benoi lacroix, expo, assemblage, recycl'art, décroissance, sculpture, fragment de réel, land art, installation in situ, in situ, four à chaux, namur, contrebasse, industriel, urbax, beez, détrompe l'œil

usines du bonheur, légendes affectives du quotidien, fragments de réel, détrompe l'oeil, magnifik factories, ici & là, rixensart, benoi, art, benoit lacroix, benoi lacroix, expo, assemblage, recycl'art, décroissance, sculpture, fragment de réel, land art, installation in situ, in situ, four à chaux, namur, contrebasse, industriel, urbax, beez, détrompe l'œil

Reste à voir qui aura raison de la sculpture: le temps, le calcaire, l'humidité, les cendres, ou encore un visiteur un brin saccageur? peut-être retrouvera-t-on des photos de TIME MACHINE sur les galeries photos des urbexeurs ou sur  des forums d'Urbex? Affaire à suivre! Notamment sur Facebook!

16/07/2013

Position A

"Time Machine" fut une des dernières sculptures en détrompe l'œil (voir album "Fragments de réel" en colonne de droite) à avoir été créée dans l'optique des Usines du bonheur (voir l'album photo du même nom en colonne de droite également). Créée en novembre 2011 à la Galerie Détour, à Jambes, en l'espace d'une nuit et au départ d'objets apportés par des amis et des riverains, cette sculpture devait servir à "arrêter le temps" et cela avait fonctionné, c'était d'ailleurs la nuit du changement d'heure. Cette sculpture a vécu plusieurs expositions, dont celle de la Galerie Détour où beaucoup d'événements URBEX ont eu lieu, et qui avait fait parler d'elle, et souvent au milieu des Usines du bonheur (constituées de morceaux de bois et outils provenant d'usines abandonnées - voir albums "urbex" en colonne de droite). Un petit film vous en montrera plus, cliquez ici. Après plusieurs expositions, la question du devenir de la sculpture se posait. Nous avons cherché où elle vivrait se seconde vie pour l'éternité. C'est ainsi qu'a pris forme l'action - installation "AD VITAM ÆTERNAM", avec "Nam" comme dans "Namur", puisque la sculpture devait se fondre dans le paysage industriel près de l'endroit où elle avait pris forme 21 mois auparavant.

usines du bonheur,légendes affectives du quotidien,fragments de réel,détrompe l'oeil,magnifik factories,ici & là,rixensart,benoi,art,benoit lacroix,benoi lacroix,expo,assemblage,recycl'art,décroissance,sculpture,fragment de réel,détrompe l'œil,contrebasse,studio l'équipe,l'équipe bierges,ici et là,michel vranckx,pascal duquenne,antoinette smars,stéphane rénier,catho hensmans,jean michel uyttersprot,irène sturbelle,bernard hermans,monik myle,roger anton,joëlle vincent

Le lieu a été sélectionné ("sélectionné", c'est un grand mot) pour sa proximité avec la galerie, mais aussi son accessibilité. Un autre aspect qui nous a sauté aux yeux pendant le repérage des lieux, c'est la présence du blanc (comme dans beaucoup de fours à chaux, le calcaire est omniprésent), couleur de contraste qui répond au blanc de la sculpture. 

usines du bonheur,légendes affectives du quotidien, fragments de réel,détrompe l'oeil,magnifik factories,ici & là,rixensart,benoi,art,benoit lacroix,benoi lacroix,expo,assemblage,recycl'art,décroissance,sculpture,fragment de réel,détrompe l'œil

Le premier jour (ce 14 juillet) la sculpture a été acheminée et montée dans le lieu (merci à l'équipe de choc qui m'accompagnait), avec comme préoccupation principale le recul, l'espace dégagé, et la lumière qui en fonction des heures de la journée vient caresser la sculpture. Le hangar est appuyé sur la roche, ce fond brut me semblait intéressant que le sol jonché de feuilles mortes. Un rapide petit tour des lieux a permis de choisir cet endroit. On peut visiter cet endroit virtuellement en cliquant sur l'album photo "URBEX 5" en colonne de droite.

usines du bonheur,légendes affectives du quotidien, fragments de réel,détrompe l'oeil,magnifik factories,ici & là,rixensart,benoi,art,benoit lacroix,benoi lacroix,expo,assemblage,recycl'art,décroissance,sculpture,fragment de réel,détrompe l'œil

usines du bonheur,légendes affectives du quotidien, fragments de réel,détrompe l'oeil,magnifik factories,ici & là,rixensart,benoi,art,benoit lacroix,benoi lacroix,expo,assemblage,recycl'art,décroissance,sculpture,fragment de réel,détrompe l'œil

Ce n'est qu'une fois l'installation terminée, et après avoir quitté discrètement les lieux que j'ai émis l'hypothèse d'un endroit sans doute meilleur que ce hangar. L'endroit semblait fort agressé, la sculpture était en plein courant d'air... Un autre endroit (en revoyant les photos) me faisait de l'oeil. Il fut donc question de revenir sur place et déménager la sculpture. Nous y sommes donc retournés ce 15 juillet. Ce sera donc la position B. Vous la découvrirez demain.

usines du bonheur,légendes affectives du quotidien, fragments de réel,détrompe l'oeil,magnifik factories,ici & là,rixensart,benoi,art,benoit lacroix,benoi lacroix,expo,assemblage,recycl'art,décroissance,sculpture,fragment de réel,détrompe l'œil

usines du bonheur,légendes affectives du quotidien, fragments de réel,détrompe l'oeil,magnifik factories,ici & là,rixensart,benoi,art,benoit lacroix,benoi lacroix,expo,assemblage,recycl'art,décroissance,sculpture,fragment de réel,détrompe l'œil

usines du bonheur,légendes affectives du quotidien, fragments de réel,détrompe l'oeil,magnifik factories,ici & là,rixensart,benoi,art,benoit lacroix,benoi lacroix,expo,assemblage,recycl'art,décroissance,sculpture,fragment de réel,détrompe l'œil

usines du bonheur,légendes affectives du quotidien, fragments de réel,détrompe l'oeil,magnifik factories,ici & là,rixensart,benoi,art,benoit lacroix,benoi lacroix,expo,assemblage,recycl'art,décroissance,sculpture,fragment de réel,détrompe l'œil

usines du bonheur,légendes affectives du quotidien, fragments de réel,détrompe l'oeil,magnifik factories,ici & là,rixensart,benoi,art,benoit lacroix,benoi lacroix,expo,assemblage,recycl'art,décroissance,sculpture,fragment de réel,détrompe l'œil