01/06/2017

Mexique 2016 (64)

Au nord-est de San Luis Potosi, dans les montagnes arides, est une ville nommée "Cerro De San Pedro", ville minière (de mines d'argent, donc, toujours en activité en bordure du centre urbain), que nous avons rejointe au moyen d'une voiture de location. Cette ville aurait pu être aussi belle et aussi riche que San Luis Potosi, si elle ne manquait pas cruellement d'eau. Alors, même si l'activité minière s'est maintenue, les habitants et les marchands se sont repliés à San Luis Potosi, et Cerro de san Pedro, tout comme une autre ville nommée Real de Catorce, (que j'aurais aimé voir), est devenue une ville-fantôme, ou presque. La plupart des maisons (hors quelques une autour de la place dessinée ici) sont vides, creuses, ou carrément en ruines. Des rues entières sont envahies de buissons tout secs. Moins de 100 personnes vivent encore ici, et les mines d'or et d'argent ont défiguré le nord du village (démolition d'une colline qui constituait la base d'une partie du village), causant aussi des pollutions atmosphériques ponctuelles et une contamination de certaines sources. Cette situation est expliquée en français ICI.  Installés sur la place, nous avons dessiné dans un calme rare, interrompu brusquement par l'arrivée de 40 scouts mexicains qui ont entouré le plus jeune d'entre nous pour observer son croquis, sans penser qu'ils cachaient évidemment tout le paysage. Un croquis au brou de noix © Benoi Lacroix 2016

croquis,croquis de voyage,belgique,mexique,croquis du mexique,faune du mexique,jalisco,croquis de guadalajara,zamora,guadalajara,san blas,guanajuato,nature morte,benoi,art,benoi lacroix,benoit lacroix,croquis de paysage,graphite,crayon,aquarelle,brou de noix,wépion,namur,carnettisme,michoacan

Les commentaires sont fermés.