22/12/2016

Namur au 17e siècle

Scoop! Bon ben voilà la réponse, et du même coup voici la première planche (au crayon, colorisée de manière provisoire) de cette nouvelle histoire en 3 planches... Oui, l'histoire se passe bien à Namur, au 17e siècle, dans le quartier des "Ponts Spalaux" (ou "Ponts Spallars", ou du "Ponspallar", ainsi nom à cause de ces petits ponts qui enjambaient un bras du Houyoux. Le Houyoux, petite rivière coulant actuellement sous plusieurs rues du quartier, avait donné son nom à une porte de la ville, et était fortement pollué par les nombreuses tanneries du quartier. Les moustiques pullulaient, et pour les faire fuir, on badigeonnait les murs de sang de bœuf (mélangé à la chaux, ce qui donne ton rougeâtre délavé si courant à Namur). Même la Place l'ilon, au bout de la rue, était en partie couverte d'eau (et cette place trouve son nom dans le fait qu'elle était encerclée d'eau). Nous ne sommes pas loin de la Place d'Armes, du Grognon (que l'on devine en case 1), et l'installation d'un "Mont de piété" dans ce quartier pauvre  au 17e siècle permit de rebaptiser la rue en "Rue des Lombards" (ainsi nommait-on les créanciers, prêteurs et autres banquiers souvent venus de Lombardie), puis en "Rue du Lombard". Le Mont de piété de Namur a fonctionné jusqu'au début du 20e siècle, et abrite aujourd'hui l'Académie des Beaux-Arts de Namur. Elle est aujourd'hui rénovée, mais conserve son coffre fort et de nombreuses curiosités archéologiques fascinantes. On y a encore retrouvé des caves voûtées jusqu'alors inconnues, par exemple. Pour réaliser cette BD, je brasse un énorme tas de documentation, et je me suis inspiré du plan-relief de la ville, exposé à Terra Nova (à la Citadelle), ainsi que de sa version originale géante exposée à Lille. Je passerai à l'encrage de cette planche et des suivantes dès que possible... © Benoi Lacroix

bd, Benoi, Benoi Lacroix, Benoit Lacroix, scénario, histoires courtes, imaginaire, Spirou, Kuijfje, saint Luc

Les commentaires sont fermés.