01/11/2016

Ham-sur-Heure (La Saint Roch)

Un souvenir d'août 2006 avec ce croquis de la rentrée des marches de l'entre-Sambre-et-Meuse. Chaque marche est un événement en soi: événement social, familial, folklorico-socio-burlesque, parfois même épique (quand un colonel d'opérette, rempli comme une outre de péket, essaie de monter à cheval, aidé par des copains de virée, et retombe vautré dans la boue). Beaucoup de moments de camaraderie, l'odeur de la poudre, le son du fifre, tout ça vous remplit de partout. Et le must, c'est lorsque, après une journée de marches à travers champs et villages, les compagnies se rejoignent, comme ici au Château d'Ham sur Heure, pour la "rentrée", où le public s'est amassé dans une ambiance bon enfant, pour ensuite aller s'entasser dans la grande salle pour le concert improvisé (une jam session, en fait) par les différentes harmonies, qui rivalisent d'entrain, de bruit, de folie joyeuse. Car c'est une vraie folie (communicative) que vit alors la foule entassée. C'est dans cette promiscuité que, calé entre les épaules de solides gaillards, juché sur un appui de fenêtre, j'ai dessiné au pinceau cette atmosphère unique, paroxysme de la fête. Tout le monde saute, chante, applaudit, hurle, entonne une chanson, hurle de rire. J'ai réalisé des dizaines de croquis de marches, mais celui-ci fut le moment le plus particulier, je crois. © Benoi Lacroix 2006

croquis, croquis de voyage, Belgique, France, nature morte, Benoi, art, Benoi lacroix, Benoit lacroix, croquis de paysage, graphite, crayon, aquarelle, brou de noix, wépion, namur, carnettisme

Les commentaires sont fermés.