16/06/2015

Ad vitam Aeternam

Le 15 juillet 2013, j'abandonnais "ad vitam Aeternam" ma sculpture "Time Machine" dans une friche industrielle abandonnée, une voûte de four à chaux lui faisant office de caveau, ou de crypte mystique; Cette action avait même été suivie sur facebook. La sculpture, plongée dans un oasis de calme, était tournée vers l'air libre et la frénésie du monde (le chemin de fer, un pont, une voie rapide, un fleuve et son trafic de péniches…). En juin 2014, rien n'avait changé, elle était toujours en place. Début juin 2015, je suis retourné sur place et elle avait disparu. Elle ne sera donc pas visible lors de mon exposition future (juillet/août) à Soignies lors de la Biennale ARTOUR, mais j'exposerai à la place de cette sculpture les magnifiques photos en noir et blanc inédites de Christophe Hennuy. Voici donc la photo de l'installation en 2013, et une photo datant de 2015. photos © Benoi Lacroix. Et voici une petite idée du programme d'ARTOUR (si vous cliquez ici). Pour en savoir plus sur les Usines du bonheur, cliquez plutôt ici!

sculptures, isines du bonheur, magnifikfactories, assemblage de bois, tempera, détrompe-l-oeil, benoi, benoi lacroix, benoit lacroix, jambes, soignies, ccrc, homo faber, sculptures narratives, bd en relief, décroissance, simplicité volontaire, peinture à l'œuf

sculptures, isines du bonheur, magnifikfactories, assemblage de bois, tempera, détrompe-l-oeil, benoi, benoi lacroix, benoit lacroix, jambes, soignies, ccrc, homo faber, sculptures narratives, bd en relief, décroissance, simplicité volontaire, peinture à l'œuf

Les commentaires sont fermés.